fbpx

Le drone, allié des SDIS, de la police/gendarmerie ou des services régaliens de l'Etat,

Dans l’ère moderne de la technologie, les drones régaliens émergent comme des acteurs essentiels dans le maintien de la sécurité nationale.
Ces aéronefs ont révolutionné les missions de surveillance et de sécurité, offrant aux forces de l’ordre des outils efficaces pour faire face aux défis complexes et évolutifs de la sécurité intérieure.

Gain de temps, d’énergie, de main d’oeuvre le tout en maîtrisant les coûts, découvrez avec cet article leurs avantages si nombreux pour les services de sécurité intérieure.

La montée en puissance des drones régaliens

Les drones régaliens, également connus sous le nom de drones gouvernementaux, sont utilisés par les forces de sécurité nationale pour des missions sensibles liées à la surveillance, à la sécurité et à la protection du territoire.
Ils sont équipés de technologies de pointe, telles que des caméras haute résolution, des capteurs infrarouges et même parfois des systèmes d’interception, les rendant polyvalents dans une variété de situations.
Pour les SDIS, les drones permettent une reconnaissance rapide du point de départ de feux, ou encore la détection de personnes sur des lieux d’accidents avec des caméras thermiques.

Pour en savoir plus sur leur utilisation, nous vous invitons à visionner cet épisode Unmanned TV abordant le sujet des drones pour la brigade criminelle de la gendarmerie : 

Surveillance et reconnaissance :

L’une des missions cruciales des drones régaliens est la surveillance et la reconnaissance. Ils permettent une observation constante des zones sensibles, des frontières, des infrastructures critiques, et des événements publics. Ces capacités offrent une vision en temps réel aux autorités, facilitant la détection précoce d’activités suspectes, de menaces potentielles, ou même de catastrophes naturelles.
Nous avons tous été touchés par les incendies qui ont ravagé la région de Bordeaux en 2022, durant cette catastrophe, les drones ont été des alliés majeurs pour la surveillance des sites encore incandescents sous-terre, au courant de l’année 2023. 
Ce processus, réalisé sans drone aurait demandé un grand nombre de personnes dépêchées sur place et de nombreuses heures de reconnaissance. Avec les caméras thermiques et les grandes capacités d’analyse des logiciels développés, cela a pu être réalisé en réduisant les coûts humains et logistiques.

Gestion des crises et des catastrophes :

Les drones régaliens jouent un rôle crucial dans la gestion des crises et des catastrophes.

En cas d’urgence, ils peuvent être rapidement déployés pour évaluer l’étendue des dégâts, localiser des personnes en détresse, et coordonner les opérations de secours.

Leur agilité et leur capacité à atteindre des zones difficilement accessibles font d’eux des alliés inestimables pour les équipes d’intervention.

Sans drone, les forces de sécurité doivent dépêcher des hélicoptères sur les lieux, nécessitant plus de moyens financiers, plus de temps et permettant moins de souplesse durant l’intervention.

Facilitation réglementaire dans les préparations de mission drone pour les forces de l'ordre

Malgré leurs avantages indéniables, l’utilisation des drones régaliens soulève des questions réglementaires et RGPD. 

La vie privée, la collecte de données, et les risques de dérives autoritaires sont autant de sujets qui nécessitent une réglementation appropriée pour garantir un équilibre entre la sécurité nationale et les droits individuels, déjà abordés par les forces de sécurité. 

Aussi, l’utilisation de drones en France et en Europe est régie par une réglementation stricte, mais les forces de sécurité bénéficient d’une exemption de demande de vol.

Pour ces corps de métiers,  une simple « notification de vol » est nécessaire. 

Cette notification se fait sans préavis et est envoyée aux contacts référents de la zone dans laquelle les drones vont évoluer, à l’inverse d’une « demande de vol », devant être envoyée en respectant certains délais selon la zone de vol concernée.
Ceci permet aux forces de sécurité d’intervenir rapidement et d’avoir une vue aérienne et précise de l’intervention à venir avant de prendre des décisions opérationnelles : nombre de personnes envoyées en mission, nombre de véhicules nécessaires.

 DroneKeeper propose une offre « sécurité civile et intérieure » permettant aux SDIS, au Raid, à la police ou encore à la gendarmerie de centraliser leur cellule drone au sein de l’application et d’envoyer les notifications aux contacts pré-définis afin de ne plus perdre de temps d’intervention. L’application respecte également les nouvelles contraintes RGPD appliquées aux SDIS récemment. 
Centralisation, simplification, gain de temps et d’énergie, le drone est un allié de taille et son utilisation est d’avantage simplifiée et optimisée avec DroneKeeper. 

Des questions ?

Partagez-les avec les télépilotes professionnels et loisirs du groupe Facebook

UNEPAT
Découvrez l'UNEPAT

L'association dédiée aux professionnels de la filière U.A.V.