fbpx
Sora pour drone UAS télépilotes

L’autorisation d’exploitation SORA

Que veut dire SORA ?

Quand on parle de SORA dans l’univers du drone, cela signifie  Specific Operations Risk Assessment qui est une méthodologie d’évaluation systématique des risques pour les types d’exploitation des drones soumis à autorisation préalable. On ne parle pas du gars qui fait des vidéos.

En gros, les exploitants de drones et les constructeurs d’UAS, qui souhaitent présenter à la DSAC (Direction de la Sécurité Aérienne Civile) une demande d’exploitation hors Scénarios Standards Européens (STS-01 et STS02) doivent procéder au préalable par l’évaluation SORA.

C’est parce que le scénario S4 a disparu le 31 décembre 2020 avec l’entrée en application du règlement 2019/947. Du coup, désormais vous devez formuler une demande d’autorisation d’exploitation et fournir une analyse de risque de type SORA. L’autorisation d’exploitation est délivrée par la DSAC après étude de l’analyse de risque et conforme à la méthode SORA.

Les 10 étapes de SORA

SORA se déroule en 10 étapes : 

  1. ConOps – Description des opérations
    La première étape du SORA exige que le demandeur recueille et fournisse les informations techniques, opérationnelles et systémiques pertinentes nécessaires pour évaluer le risque associé à l’exploitation prévue du SAMU.
  2. Détermination de la classe de risque au sol du drone (GRC pour Ground Risk Class)
  3. Détermination finale du risque au sol, après étude des moyens pour en limiter les impacts
  4. Détermination de la classe de risque aérien du drone (ARC pour Air Risk Class)
  5. Application des mesures d’atténuation stratégiques pour réduire le risque aérien
  6. Exigences de performance d’atténuation tactique (TMPR pour Tactical Mitigation Performance Requirements) et niveaux de robustesse
  7. Niveaux d’assurance et d’intégrité spécifiques finaux (SAIL pour Specific Assurance and Integrity Levels)
  8. Identification des objectifs de sécurité opérationnelle (OSO pour Operational Safety Objectives)
  9. Considérations relatives à la zone adjacente/à l’espace aérien
  10. Portefeuille de sécurité complet
    Le demandeur doit préparer une liste de données de base qui répertorie les versions actuelles des documents. Cela permet également à l’autorité de traiter efficacement la demande et garantit une réponse rapide à la demande d’autorisation.

Tout savoir sur SORA pour les télépilotes

Ça vous parait complexe ? Voici quelques liens utiles : 

  • La méthode d’analyse est expliquée ici
  • On ne saurait trop vous conseiller d’opter pour une formation ! Celle d’Aero Pyxis avec Thierry Mohr – Président de l’UNEPAT de surcroît) est complète et parfaitement adaptée aux besoins des télépilotes : vous en avez un aperçu ici : Formation SORA  (et en plus,  jusqu’au 30 juin 2021 vous avez  -30% sur la formation).

Des questions ?

Partagez-les avec les télépilotes professionnels et loisirs du groupe Facebook

UNEPAT
Découvrez l'UNEPAT

L'association dédiée aux professionnels de la filière U.A.V.